Le café du bout du monde – John P. Strelecky

  • Édition: Leduc S.
  • Collection: Développement personnel-Poche
  • Date de parution: 18/02/2020
  • Nombre de pages: 153

Résumé: « Quand on se retrouve face à deux possibilités, dont l’une est de vivre en accord avec sa Raison d’Être, et l’autre simplement de vivre, on pourrait croire que la décision est facile à prendre. C’est faux. » Pour fuir le stress de la vie quotidienne, John décide de prendre la route pour quelques jours de vacances. Retardé par un accident, il modifie son itinéraire et emprunte un chemin inconnu et isolé sur lequel il se perd. Alors qu’il est sur le point de manquer d’essence et qu’il est affamé, il tombe sur un café au milieu de nulle part, où il fait la connaissance de trois personnes qui vont l’inviter à réfléchir sur sa vie. Et il découvre sur le menu du café trois questions qui l’inciteront à réévaluer sa propre existence : Pourquoi êtes-vous ici ? Craignez-vous la mort ? Êtes-vous pleinement épanoui ? Inclus : un guide pratique pour trouver le sens de votre vie

John P. Strelecky excelle dans l’art d’aider les gens à améliorer leur vie. Par ses écrits, ses conférences et ses apparitions dans les médias, il a aidé des millions de personnes à vivre la vie qui leur convient. Il a été récemment reconnu, au même titre que Oprah Winfrey et Deepak Chopra, comme l’une des 100 personnes ayant le plus d’influence dans le domaine du leadership et du développement personnel. Le Café du bout du monde est son premier livre.

C’est le retour de la revue littéraire! Aujourd’hui je vous présente un livre de développement personnel sous format poche. C’est un tout petit bouquin qui vous fera grandement réfléchir.

Par ou commencer avec ce livre? Tout d’abord, c’est mon libraire qui me l’a conseiller. À la base, je venais chercher un autre livre sur l’hypersensibilité, sauf que, pas de chance, il n’y en avait plus. Je ne voulais pas repartir bredouille donc je lui ai demander conseil et après une petite discussion « Le café du bout du monde » semblait être un bon choix!

L’auteur nous embarque dans un récit plutôt poétique avec une plume légère et compréhensible pour tous. Je dirais même qu’elle est simple dans le bon sens du terme, pas du tout négatif comme on pourrait le penser parfois à tord.

C’est un petit bouquin qui peut se lire très facilement en quelques heures. Après ma lecture, j’ai décider de « digérer » un peu les informations et de décanter toute cette réflexion car oui, ce livre m’a fait beaucoup réfléchir sur comment je vois les choses. La première question « Pourquoi êtes-vous ici? » m’a très vite percuter car c’est une question que je me suis déjà posée et que je pose encore maintenant. Quel est mon but dans la vie? C’est vrai ça, pourquoi je suis là? Ces questions découlent sur d’autres comme « Qu’est ce que je fais de ma vie? » « De quoi j’ai envie? » « Qu’est ce qui me fait vibrer? »

J’ai particulièrement apprécier « l’histoire de la tortue de mer verte » racontée par Casey, la serveuse du café du bout du monde. En résumé, lorsque Casey était en vacances, elle décide de nager dans l’océan avec ses lunettes et son tuba, elle y rencontre une tortue de mer verte et décide de tenter de la suivre, sauf que, Casey s’épuise très vite. Frustrée le lendemain elle espère revoir la tortue et retenter l’expérience, mais une fois de plus, elle échoue. Elle décide donc d’observer la tortue et se rend compte que contrairement à elle qui s’épuise à aller contre le courant, la tortue de mer elle, va et vient en fonction du courant et se sert de celui-ci afin de garder son énergie et l’utiliser correctement. On comprends grâce aux explications de la serveuse que c’est une métaphore pour expliquer que le courant sont les personnes, les choses de notre quotidien qui nous retiennent d’accomplir notre but. Que si on en prends pas conscience, on se perd à faire des choses qui nous éloignent de qui on est et de faire ce pourquoi on est ici.

Cela étant dit, j’ai tout de même trouver que les deux autres questions « craignez-vous la mort » et « êtes-vous pleinement épanoui? » ont été plutôt survoler contrairement à la première question. C’est pourquoi je n’ai pas trouver grand chose à dire la dessus si ce n’est qu’elle rejoignent pas mal les réflexions qu’on est amener à se faire grâce à la première question, je dirai qu’elle découlent naturellement de celle-ci.

Pour finir je dirais que j’ai passer un bon moment, j’ai apprécier ma lecture et elle m’a aider à y voir un peu plus clair sur ma situation et comment je vois les choses en général. Ce ne sont pas des questions inédites que je ne me suis jamais posées mais, c’est toujours sympa de reprendre conscience de celles-ci et de voir une autre approche de temps en temps.

Publié par

Amanda

Well hello witches, bienvenue dans mon cottage cosy où l'on parle de sorcellerie moderne, de livres, de musique, de cocooning et bien d'autres choses encore.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s